23 canons de l’époque ottomane découverts à Cherchell

Le Musée Public National Maritime a annoncé, jeudi à Alger, la découverte de « 23 canons remontant à l’époque ottomane » sous les eaux du site Rocher Blanc situé à El Hamdania à Cherchell, à l’ouest d’Alger, où sont actuellement menés les travaux de réalisation du plus grand port algérien.

La directrice du Musée Public National Maritime, Dr. Mokrani Boukari Amel, a indiqué, dans le cadre de l’exposition au Palais de la Culture autour du bilan d’échantillonnage effectué par son établissement sur le terrain, qu’une équipe de plongeurs relevant du même Musée a découvert des canons en fer sous les eaux du site le Rocher Blanc, « presque de même forme et de même taille, à une profondeur ne dépassant pas les six (06) mètres », a-t-elle précisé.

En 2016, le Musée était au courant de l’existence de ces canons, signalée par la population locale. S’en suivront alors les opérations de levée archéologique en 2018, au milieu des craintes à l’époque de voir surgir, « un risque » que faisaient courir les travaux du nouveau port, dont la réalisation avait été décidée par le gouvernement fin 2015.

Pour sa part, le conservateur du patrimoine au Musée, également plongeur ayant pris part dans l’opération de recherches, Benaouda Nadjib, a indiqué que la découverte de ces canons qui remontent à « l’époque ottomane » a été réalisée sur la base « d’informations fournies par un habitant local ».

La mission du Musée consiste actuellement à « protéger ces canons », tant sur le site ou en les déplaçant à un autre site subaquatique, loin du port, vu que leur repêchage « exige du temps », en plus du « manque des moyens en la matière ».