Djanet dans le Tassili n’Adjjer : EXTRAORDINAIRE !

Avec ses trois k’sour et quartiers suspendus au dessus de l’oued Idjeriou (la mer), Djanet est une oasis pleine de charme et dotée d’une belle palmeraie. Les circuits y sont multiples et vous permettront de traverser le plateau à pied à travers le collier de stations rupestres de Tamrit, In Itinen, Sefar, Tin Tazarift, Jabbaren et In Aouanret.

Vous serez stupéfaits par le mystère et la grâce qui émanent des peintures et gravures rupestres (15 000 répertoriées jusqu’à présent) ) datant d’au moins 8000 ans, par les fabuleuses arches de Tamezguida (dans la Tadrat) et par de magnifiques sculptures crées naturellement. Tant de mondes s’offrent à vous dans le Tassili, gigantesque musée à ciel ouvert.

Djanet, le plus grand musée à ciel ouvert du monde

Djanet, la capitale du Tassili n’Adjjer, contient Le Parc Culturel du Tassili (72 000 km2) qui est inscrit, depuis 1982, sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO et est classé réserve de biosphère depuis 1986.
Des animaux en voie de disparition tels que le mouflon à manchettes et de nombreuses espèces de gazelles y ont trouvé refuge. Il est considéré, à ce jour, comme étant le plus grand musée à ciel ouvert du monde.
On peut voir, dans ce parc national, de nombreuses peintures rupestres (notamment dans l’Oued Djerat et sur le plateau de Sefar), rappelant que le Sahara était autrefois une contrée verdoyante et fertile.

Djanet- La vache qui pleure-
Djanet- La vache qui pleure-

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nombreux sont les dessins représentant des troupeaux de bovins, menés par des bergers, ainsi que des scènes de chasse, de danse et de prière, attestant, ainsi, la présence d’Hommes qui ont eu l’intelligence de laisser des traces de leurs tâches et préoccupations quotidiennes gravées à tout jamais.

Le Tassili n’Ajjer est composé de grès, couches superposées de vase et de sable solidifiés, issus des mers qui couvraient la totalité du plus grand désert du monde.