La Casbah s’effondre causant cinq blessés !

Nous venons d’apprendre, malheureusement, l’effondrement d’un toit d’immeuble situé dans la haute Casbah, ce matin à 4h30,  à la rue Abdelkader Medjal, causant ainsi des blessures à 5 personnes d’une même famille habitant à l’étage d’en dessous, sur lesquelles le toit s’est affaissé.

Pour rappel, une réunion (encore une) internationale d’experts sur la conservation et la revitalisation de la Casbah d’Alger s’est tenue, à Alger, il y a moins d’un mois, et où un véritable pavé a été jeté dans la mare par Armin Dürr, expert allemand en architecture, qui a eu à travailler sur ce site, classé patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco depuis 1992, en tant qu’architecte, dans les années 80′, et qui n’a pas mâché ses mots pour tirer à boulets rouges sur la très mauvaise gestion menée par différents responsables algériens depuis une trentaine d’années déjà, et ce, malgré une enveloppe financière pharaonique, dégagée à cet effet, estimée à 9000 milliards de centimes !

Ce dernier a, en effet, déploré le temps précieux perdu et les moyens humains et financiers importants engagés depuis des années, sans résultat, dans les différentes opérations de sauvegarde de la Casbah d’Alger et a dit trouver l’état actuel de la vieille médina de « déprimant ».

Nous avons également, pour notre part, et sur ces mêmes colonnes, déploré cette gestion catastrophique de la sauvegarde de la Casbah et tout ce qu’elle a coûté au contribuable algérien sans aucun résultat probant. Lire notre article du 24 janvier 2018 : « Sauvegarde de la Casbah d’Alger : Un expert allemand dénonce ! »

« Messieurs, de grâce, appliquez, au plus vite, les recommandations des experts ! »

A la fin de cette réunion d’experts internationaux, ces derniers ont recommandé la création d’une « agence unique pluridisciplinaire » pour gérer le dossier de la Casbah d’Alger et réduire les lenteurs administratives et bureaucratiques qui entravent sa réhabilitation. Cette agence devrait, en outre, être dotée d’un « pouvoir de décision rapide » et regrouper toutes les disciplines en  une « structure unique » afin que les opérations de réhabilitation ne soient plus « fragmentaires », mais inscrites dans un plan d’ensemble cohérent.

Tout a été dit dans ces conclusions. Alors de grâce, appliquez, au plus vite, les recommandations des experts ! Passez à l’acte avant que la Casbah ne s’effondre totalement et avant qu’il n’y ait d’autres blessés ou…des morts !