Décès du comédien Smaïn Mohamed Seghir

Smaïn Mohamed Seghir, comédien de cinéma et de théâtre, est décédé lundi matin aux Etats-Unis, à l’âge de 89 ans, après un riche parcours artistique, a indiqué le président de l’association artistique et cinématographique « Adwaa ».

« Le grand acteur de cinéma et de théâtre algériens est décédé aux Etats-Unis d’Amérique où il était parti pour une visite familiale », a précisé M. Rabia Omar.

Né en 1932 à Constantine, Hadj Smaïn Mohamed Seghir avait fait ses débuts avec la troupe de théâtre « Alf Leila Wa Leila » auprès d’El Ammouchi et Cherif Chouaïb. Il fait parti des pionniers à avoir posé les jalons du quatrième Art en Algérie.

Outre le théâtre, le défunt avait présenté des émissions radiophoniques et participé à des films algériens avant de retourné en 1978 à Constantine pour être nommé directeur du théâtre régional à la tête duquel il resta 16 années. Durant cette période, il mis en scène la pièce « Er-rafd » (Le Rejet) et « Es-sakhra » (Le Rocher), en 1983, ainsi que d’autres pièces théâtrales.

Dans le cinéma, le défunt compte plusieurs participations dans de célèbres films tels-que « La bataille d’Alger » du réalisateur italien Giulio Pontecorvo, « Le vent des Aurès », « Chroniques des années de braise », « La dernière image » de Mohamed Lakhdar Hamina, « Patrouille vers l’Est » de feu Amar Laskri, « Les aventures d’un héros » de Merzak Allouache, « Suicide » de Mustapha Badie’, « Cri de pierre » de Bouguermouh et « Les enfants de novembre » de Moussa Haddad.

Le défunt avait brillé également par son interprétation dans les pièces « La vie est un songe » de Pedro Calderon de la Barca, « Roses rouges pour moi », adapté par Allal El Moheb d’après une oeuvre de Chean O’Casey et « Ivan Ivanovic » de Nazim Hikmet, réalisé par Mustapaha Kateb.

Toute l’équipe de CultureAlgérie présente ses condoléances les plus attristées à sa famille ainsi qu’à ses proches.