Hommage au Maître de la musique andalouse : Abdelkrim Dali

« Zine nahar el youm, saha aidkoum ». Qui d’entre-nous ne connait pas cette merveilleuse chanson qui nous accompagne, depuis des années, durant tous les « Aid » en Algérie ? Bien évidemment, il s’agit de l’oeuvre du Maître incontesté de la musique andalouse algérienne, Cheikh Abdelkrim Dali.

Né à Tlemcen, le 21 novembre 1914, et issu d’une famille de mélomanes, Abdelkrim Dali intègre les orchestres de Cheikh Larbi Bensari et Cheikha Tetma, ce qui va le faire connaître à tous les férus de musique andalouse.

Abdelkrim Dali
Programme de la soirée-hommage à Abdelkrim Dali

En 1940, il participe au lancement de Radio-Alger, dont il intégra définitivement l’orchestre comme joueur de luth (oud) en 1952, ce qui le pousse à s’installer à Alger et où il réussira, parfaitement, à allier les deux styles de la musique andalouse qui sont le Gharnati de Tlemcen et le San’â d’Alger.

Personnalité simple et doté d’une grande générosité, on retient de Abdelkrim Dali, instrumentiste polyvalent, sa grande rigueur professionnelle, son génie musical et une tessiture vocale d’une grande clarté capable, aussi bien, de chanter sans micro.

Abdelkrim Dali décède le 21 février 1978 à Alger. Et en commémoration du 40ème anniversaire de sa disparition, la Direction de la Culture de Tlemcen tient à lui rendre hommage via un soirée musicale qui s’annonce exceptionnelle, le vendredi 16 février, 19h30, au Palais de la Culture de Tlemcen qui porte son nom. Ce concert sera animé par Nadir Marouf et les orchestres régionaux de Tlemcen et d’Alger.