L’ambassade de Pologne présente l’exposition « Lutte et Souffrance »

Un exposition intitulée « Lutte et Souffrance », à l’occasion du 80ème Anniversaire du déclenchement de la Seconde Guerre Mondiale, a lieu au Palais de la Culture « Moufdi Zakaria », du 11 au 21 septembre, de 10h00 à 18h00.

Présentée par l’ambassade de Pologne, premier pays a être attaqué par le Reich allemand un certain sinistre 1er septembre 1939, jour du déclenchement de la Deuxième Guerre mondiale, et par l’Armée rouge, 15 jours après, soit le 17 septembre 1939 avec une alliance entre Hitler et Staline qui durera jusqu’à ce que le Reich allemand attaque l’URSS le 22 juin 1941, cette exposition se veut être une commémoration pour les 60 millions de morts causés par cette guerre effroyable, entre civils et militaires, et un travail de mémoire collective pour que nul n’oublie l’une des plus grandes catastrophes de l’histoire de l’humanité!

Le sacrifice de 250 000 soldats et de millions de citoyens polonais, la destruction totale de plusieurs villes ainsi que la perte de 40% du potentiel économique de la Pologne étaient le prix à payer pour cette victoire.

Il faut rappeler également que les Algériens et les Sénégalais, notamment, ont servi de chair à canon pour le compte de la France coloniale durant cette 2ème Guerre mondiale.

Discours de l’ambassadeur de Pologne sur cette exposition

Et à ce titre, l’ambassadeur de Pologne en Algérie, M. Witold Spirydowicz, y a fait allusion dans son discours inaugural : « Plusieurs nations ont lutté et ont souffert pendant la Seconde Guerre Mondiale. Leur contribution à la victoire sur le nazisme est indéniable. Mais est-ce que leur mémoire et proportionnelle à leur sacrifice?
Après 80 ans qui se souvient aujourd’hui de soldats grecs, des partisans serbes, des aviateurs sud-africains, des marins et des aviateurs polonais? Qui se souvient des tirailleurs algériens qui comptaient par milliers et qui se sont battus pour une cause juste en Tunisie, en Belgique, en France et en Italie? Et ils ont perdu leur vie pour la libération de ces pays. » et d’ajouter « Les Algériens et les Polonais, unis dans leurs combats contre le totalitarisme, ont été manipulés et exploités par les grands acteurs de la scène mondiale et ont été, soit soumis à la dominance coloniale- c’est le cas des Algériens massacrés en 1945- soit enfermés dans le Bloc soviétique et privés de liberté pendant un demi-siècle – c’est le cas des Polonais trahis à Yalta! »

 

L’exposition présente les plus importants aspects de la Seconde Guerre mondiale. Les thèmes sont divisés en deux segments qui présentent la vie quotidienne pendant le temps de l’occupation de la Pologne par les Nazis et par les Soviétiques, ainsi que les efforts militaires liés à la lutte des Polonais pour leur indépendance.

Notons également que, dans le cadre de la 12ème édition du FIBDA (Festival International de la Bande Dessinée d’Alger), qui aura lieu du 1er au 5 octobre 2019 à l’esplanade de Riad El Feth, l’ambassade de Pologne organise un concours pour la meilleure adaptation en bande dessinée de la fascinante histoire de l’officier polonais de renseignement militaire, Mieczysław SLOWIKOWSKI nom de code « RYGOR »- sous le thème de : « Sur les traces de l’agent secret polonais RYGOR à Alger » –souvenir de sa mission en Algérie- et ce, à l’occasion de la commémoration du 80ème anniversaire de l’éclatement de la Deuxième Guerre Mondiale.