Pérou : Un observatoire solaire datant de 2200 ans classé au Patrimoine mondial

Pérou- L’un des plus anciens observatoires solaires d’Amérique a enfin bénéficié d’une reconnaissance internationale, 2200 ans après sa construction. En effet, l’Unesco vient d’annoncer avoir classé au Patrimoine mondial l’ensemble archéo-astronomique situé sur le site de Chanquillo. Selon l’Unesco, le lieu témoigne d’un culte solaire sophistiqué, accompagné d’observations astronomiques particulièrement précises.

L’ensemble archéo-astronomique de Chanquillo est un site préhistorique (250-200 av. J.-C.) situé sur le littoral centre-nord du Pérou, dans la vallée de Casma, comprenant un ensemble de constructions dans un paysage désertique qui, associé à des éléments naturels, fonctionnait comme un instrument calendaire, utilisant le soleil pour déterminer les dates tout au long de l’année. Ce site comprend un ensemble à triple enceinte implanté au sommet d’une colline, appelé le temple fortifié, deux ensembles de bâtiments appelés observatoire et centre administratif, 13 tours de plan carré alignées sur la crête d’une colline et le Cerro Mucho Malo, repère naturel qui complète le dispositif des 13 tours. Le centre cérémoniel était probablement dédié à un culte solaire, et la présence d’un observatoire à chacune des extrémités de la ligne nord-sud des 13 tours permet d’observer à la fois les points de lever et de coucher du soleil tout au long de l’année. Ce site fait preuve d’une grande innovation en utilisant le cycle solaire et un horizon artificiel pour marquer les solstices, les équinoxes et toutes les dates de l’année avec une précision d’un à deux jours. Il s’agit donc d’un témoignage de l’aboutissement d’une longue évolution historique des pratiques astronomiques dans la vallée de Casma.

Ces observations auraient permis aux habitants de prévoir les périodes de plantation et de récolte, ainsi que les fêtes religieuses. L’observatoire et son centre cérémoniel étaient protégés par une forteresse avec de grands murs de pierre, de la boue et des troncs de caroubier utilisés pour les portes monumentales.