Rachid Taha en colère contre la France et les médias français (Vidéo)

Rachid Taha, le grand chanteur algérien vivant en France et décédé il y a 4 jours, à l’age de 59 ans, suite à une crise cardiaque, n’a pas mâché ses mots en parlant des médias français et du racisme en France contre les arabes.

« Ils ne parlent d’arabes que pour dire que ce sont des terroristes ! »

Dans une interview accordée à la radio Mosaique FM, Rachid Taha, et comme d’habitude, ne va pas avec le dos de la cuillère pour parler de ce maux profond qui ronge la France actuelle.

« Il n y a pas d’arabes qui passent à la télé a part quand tu fais des conneries, quand tu vas en prison ou quand il y a des attentats. Là ils parlent des arabes. Mais quand tu fais de l’art non. Il y a deux formes d’arabes desquels ils parlent : les footballeurs et les terroristes. C’est ça la France, ils nous détestent… Bien sur qu’ils sont racistes, ils n’aiment pas les arabes… Dans l’équipe de France de football il n’y a pas un nom d’arabe, c’est fait exprès… Si vous voulez immigrer n’allez pas en France, allez ailleurs… » a dit, en substance, la star du rock Casbah des années 80′ et 90′.

Rachid Taha : « Le seul arabe dont ils parlent, c’est le couscous. »

Très remonté contre la France et différents pays européens dans lesquels l’extrême droite prend la pouvoir, Rachid Taha termine avec une note d’humour : « Le seul arabe dont ils parlent, c’est le couscous. »