Djamel Allam s’en va !

Djamel Allam, l’une des icônes de la chanson algérienne en général, et de la chanson kabyle en particulier, est décédé suite à un long et courageux combat contre la maladie, à l’age de 71 ans.

Né en 1947 à Bejaia, Djamel Allam fut l’un des premiers chanteurs à avoir exporté la chanson algérienne à l’international.

Élève du cheikh Sadek El Béjaoui au conservatoire de musique de Béjaïa, il  part en au début des années 70′ en France et sort son premier album « Argu », en 1974, qui connut un franc succès et lui ouvre les portes de la réussite avec des tournées en France, en Europe et aux USA.

Chanteur à succès,  notamment avec ses albums « Si Slimane » en 1981 et « Salimo » en 1985, Djamel Allam se lance aussi dans le cinéma comme compositeur de musiques de films et comme comédien.

Doté d’une grande culture et d’un grand humanisme, Djamel se produit régulièrement en Algérie qu’il n’a jamais oublié en lui dédiant un de ses titres phares « Djawhara ».

Mais son succès le plus retentissant est, probablement, « M’ara d-yughal » (Quand il reviendra).

Une terrible semaine pour la culture algérienne après l’autre décès de Rachid Taha. Adieu les artistes !