L’ambassadeur de Malaisie : « Les Algériens n’ont pas besoin de visa pour se rendre en Malaisie » (Entretien)

Le très sympathique ambassadeur de Malaisie en Algérie, S.E.M. Faizal Razali, a bien voulu, dans l’entretien qu’il nous a accordé, nous parler des relations algéro-malaisiennes relatives aux plans économique, culturel et touristique.

Excellence, voilà près d’une année que vous êtes en Algérie. Quelles sont vos impressions sur l’Algérie et le peuple Algérien ?

Salam alikoum. Je tiens d’abord à vous remercier pour cet entretien car j’estime que vous jouez un rôle très important dans le rapprochement des deux peuples, algérien et malaisien, à travers votre média.

Je suis très heureux d’être en Algérie. Je trouve que l’Algérie est un très beau pays avec des paysages magnifiques, puisque j’ai eu l’occasion de visiter quelques régions, et où les gens sont très accueillants vis-à-vis des étrangers. J’ai également remarqué que les Algériens travaillent très dur pour développer leur pays et l’Algérie à un grand potentiel pour aller vers la voie du développement. 

Comment se portent les relations algéro-malaisiennes ?

Les relations diplomatiques algéro-malaisiennes, établies en 1964, sont excellentes et très étroites puisque déjà nous partageons la même religion qu’est l’Islam. Sur un plan historique, je pense que les premières rencontres entre Algériens et Malaisiens se sont faites en Arabie Saoudite lors des pèlerinages du Hadj. En ce qui concerne les temps modernes, nos relations sont portées sur le développement étant donné que l’Algérie et la Malaisie sont membres des mêmes organisations internationales telles-que celle des pays non alignés ou l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI). L’Algérie joue également un rôle très important dans la Ligue arabe. Sur le volet économique et social, nos deux pays entreprennent de gros efforts pour les développer davantage. En ce qui concerne les questions régionales et internationales, l’Algérie et la Malaise partagent la même position par rapport au cas de la Palestine notamment dans le cadre des droits de l’Homme. 

Sur le plan économique ?

Sur le volet économique, et malgré les répercussions de la pandémie de la Covid, les échanges commerciaux entre les deux pays ont augmenté de 21% durant ces deux dernières années et ont atteint la somme de 260 millions de dollars en 2021. Il y a de grandes perspectives de coopération avec un potentiel énorme pour les deux pays. Actuellement l’Algérie a changé sa politique économique en diversifiant ses partenaires et à y aller plus vers le marché asiatique. L’Algérie peut devenir une porte d’entrée pour l’économie malaisienne afin de pénétrer le marché de l’Afrique du Nord et de l’Afrique subsaharienne tout comme la Malaisie pourrait devenir une porte d’entrée pour le marché algérien en Asie et des pays de l’ASEAN. On pourrait développer l’industrie hallal, l’industrie de l’huile de palme ainsi que l’industrie touristique.  

Vous avez également mentionné le développement de l’économie numérique. Parlez-nous de ce projet.

La Malaisie fait de cette économie numérique l’un de ses piliers pour promouvoir son commerce extérieur. Elle a fait pas mal de programmes qui se basent sur tout ce qui est IT et mise notamment sur la classe moyenne avec des formations. On se focalise notamment sur les bases de données, les start-up et, aussi, nous voudrions créer un hub en matière de IT. Nous pourrions, donc, partager notre expérience avec l’Algérie en matière de formation et de programmes.

Vous avez, récemment, rencontré le ministre Algérien du Tourisme avec lequel vous avez décidé de développer un partenariat. De quelle façon ?

Déjà il faut savoir qu’avant la pandémie la Malaisie a reçu plus de 10.000 Algériens pour du tourisme, des soins ou des études. Je trouve que l’Algérie à un immense potentiel en matière de tourisme avec des sites non encore exploités. Il y a plusieurs défis à relever et pour encourager le tourisme entre les deux pays il faudrait créer une ligne directe entre Kuala Lumpur et Alger. Là, actuellement, il faut passer par Doha, Istanbul ou Dubaï pour y aller.  Nous avons également évoqué la création d’une marque déposée pour promouvoir la destination Algérie comme cela a été fait en Malaisie avec le slogan Malaysia Truly Asia, et pourquoi pas lors du sommet arabe de novembre. Nous avons également parlé des technologies dans le domaine du tourisme et nous avons proposé de partager notre expérience avec l’Algérie. En Malaisie nous avons établi un plan stratégique 2020- 2030 en six points : développement des zones touristiques, du tourisme intelligent, du tourisme durable, du tourisme sécurisé, la promotion des ressources humaines et de la gestion.

Vous avez également, évoqué le développement du tourisme intelligent (smart tourism). Qu’est que le tourisme intelligent ?

C’est surtout l’utilisation des technologies actuelles, la collecte des données et l’établissement de stratégies.

En 2019, avant la pandémie du Covid-19, la Malaisie a accueilli plus de 26 millions de touristes et a engrangé plus de 20 milliards de dollars de recettes. Qu’en est-il de la situation actuelle avec la réouverture des frontières en avril 2022 ?

En 2021, et avec la pandémie, la Malaisie n’a reçu que 130 000 touristes. Par contre, de janvier à juillet 2022 nous avons déjà reçu 2,3 millions de touristes. Avec l’ouverture de nos frontières au mois de mai 2022 nous avons remarqué qu’il y eu une très forte demande notamment durant les mois de juin, juillet et août. Je tiens à mentionner que les Algériens qui veulent se rendre en Malaisie n’ont pas besoin de visa, et ce, pour une période de 90 jours. 

Kuala Lumpur – Malaisie

Bien que la Malaisie soit l’un des pays les plus touristiques au monde, elle n’accueille que quelques milliers de touristes Algériens. Comment se fait-il ?

Je ne connais pas les raisons exactes mais je pense que cela est dû à l’éloignement. Mais depuis une dizaine d’années nous avons remarqué qu’il y a de plus en plus d’Algériens qui se rendent en Malaisie dont beaucoup d’étudiants, d’hommes d’affaires et aussi ceux et celles qui sont mariés à des malaisiennes et malaisiens.

Y a-t-il un plan promotionnel du ministère du Tourisme Malais pour encourager davantage les Algériens à visiter ce pays ? Si oui, quel est ce plan ?

Oui. Déjà il va y avoir le Bureau du tourisme malaisien qui sera présent au Salon International du Tourisme et des Voyages (SITEV) qui aura lieu du 29 septembre au 2 octobre à la Safex-Alger afin de promouvoir la destination Malaisie et de trouver des partenaires ici en Algérie. J’ai également eu, il y a quelques jours, une réunion avec les représentants de l’association algérienne du tourisme avec lesquels nous avons partagé quelques points de vue et que je vais mettre en contact avec l’association malaisienne de tourisme. 

Qu’en est-il du visa pour les Algériens ?

Les Algériens peuvent se rendre en Malaisie sans visa, et ce, pour 90 jours. 

Nous avons, également, remarqué que la culture malaisienne est peu mise en avant en Algérie. Avez-vous des projets, accords ou partenariats pour la faire connaitre davantage aux Algériens ?

Nous avons évoqué ce point également avec le ministre du Tourisme et de l’Artisanat. J’ai remarqué qu’il y avait de la très belle céramique en Algérie et nous voudrions vraiment coopérer dans ce domaine là. J’ai d’ailleurs saisi mon ministère afin de créer un cadre juridique pour des échanges culturels. Il y a aussi des similarités entre la culture malaisienne et arabe d’une façon générale puisque la langue malaisienne comprend pas moins de 13000 mots arabes! Il y a aussi des des ressemblances en matière de gastronomie où plusieurs plats arabes ou musulmans ressemblent aux nôtres.  

Quelles villes algériennes avez-vous déjà eu l’opportunité de visiter ?

Alors, j’ai visité Biskra, Tipaza et la montagne de Chréa à Blida.  

Excellence, quels sont vos hobbies dans la vie?

La natation et le jogging.  

Je vous laisse le mot de la fin…

Moi je voudrais évoquer cinq raisons pour lesquelles les Malaisiens devraient venir en Algérie :

-L’Algérie est un très beau pays qui a divers paysages avec son Sahara, ses montagnes, ses forets, ses plages. On peut durant la même journée faire du ski et nager, c’est unique.

-Les Algériens sont vraiment très accueillants et très généreux. Il y a d’autres peuples qui sont très accueillants également envers les étrangers mais c’est pour vendre quelque chose ou pour leurs intérêts. Par contre, les Algériens vous accueillent de bon cœur et sans intérêt.

-Le coût de la vie en Algérie est raisonnable. La classe moyenne malaisienne pourra venir en Algérie dans des hôtels standing et passer de bonnes vacances pour un coût raisonnable.

-Il y a aussi la diversité culturelle où l’on peut trouver plusieurs races entres berbères, chaouis, arabes, mozabites…et puis toutes ces différentes civilisations, dont la civilisation Romaine, qui sont passées par l’Algérie.

-Et puis l’Algérie est un pays vraiment stable est sécurisé, notamment pour les familles et les enfants, contrairement à certains pays européens.

Et maintenant je voudrais évoquer cinq raisons pour lesquelles les Algériens devraient aller en Malaise:

-D’abord parce que les Algériens n’ont pas besoin de visa pour aller en Malaisie.

-La Malaisie est une société multiraciale avec différentes cultures où l’on trouve les malais, les indiens, les chinois et les arabes.

-Et puis il y a le coté gastronomique très varié où l’on retrouve justement des plats malaisiens, chinois, arabes, indiens et où l’on peut manger 24H/24H.

-La Malaisie propose diverses sortes de tourisme : le tourisme écologique, le tourisme d’aventure, le shopping, le tourisme volontaire, le tourisme religieux, le tourisme transfrontalier où vous pourrez visiter, par la même occasion, des pays comme le Singapour ou la Thaïlande, et le tourisme médical.

-La Malaisie est un pays stable et sécurisé pour les familles et spécialement pour les familles musulmanes avec des restaurants hallal, des mosquées et une ambiance amicale et pudique.

Entretien réalisé par Nassim ILÈS