Culture : Semaine de l’Indonésie à Alger

La « Semaine de l’Indonésie 2021 » a débuté ce dimanche, à Alger, avec une exposition polyvalente à l’image de la grandeur de l’histoire et des multiples facettes culturelles du « plus vaste archipel du monde » a t-on appris de l’APS.

Programmée à l’Hôtel Radisson Blu, sis au quartier de Hydra, à l’occasion des célébrations du 76 anniversaire de l’indépendance de l’Indonésie, « La semaine de l’Indonésie 2021 » intervient également dans le cadre des relations et des échanges amicaux qu’entretiennent l’Algérie et l’Indonésie.

Lors de son allocution d’ouverture enregistrée et projetée sur écran, l’ambassadeur de la République d’Indonésie, SEM. Chalief Akbar, a, d’abord, exprimé « au nom du Gouvernement et du peuple indonésiens, ses condoléances suite au décès de l’ancien Président de l’Algérie, Abdelaziz Bouteflika », avant de réitérer sa « grande confiance » que la semaine de l’Indonésie 2021 à Alger finira à l’avenir par « renforcer et nourrir la relation déjà forte » entre les deux pays.

Jusqu’au 23 septembre, « Voyage en Indonésie » propose, entre autres activités, « des spectacles culturels », « festival Gastronomique« , « exposition photos » et des démonstrations culinaires.

« Nous apporterons la plus grande sélection des cuisines Indonésiennes directement dans votre assiette », peut-on lire sur le document de présentation de l’événement ouvert avec la projection d’un court document filmé présentant les différents volets au programme de cette semaine.

Outre les stands dédiés à la présentation de la gastronomie indonésienne et quelques sociétés industrielles dans les domaines pétrolier, touristique et agro-alimentaire notamment, la Semaine de l’Indonésie 2021 accueille les visiteurs avec une exposition de photos, comprenant sites et repères par lesquels se distingue l’archipel des 18.306 îles.

Dans cette exposition polyvalente, les visiteurs peuvent ainsi apprécier différents temples (de Shiva et Ulun Danu Bratan à Bali), plages (Kelingking Nusa Penida et Uluwatu), terrasses (Majalengka et Panyaweuyan en Java occidentale et les Rizières du Tagalalang à Bali), îles (Komodo à l’est de Nusa), lacs (Kelimutu Flores), pour finir avec le gigantisme urbain qui consacre la modernité de Jakarta, la capitale.

Suite au décès de l’ancien président algérien Abdelaziz Bouteflika, deux spectacles prévus à l’ouverture de « La semaine indonésienne 2021 »:  « Gamelan » de percussion, de flûtes et de xylophones, ainsi que la danse « Nusantara » (terme javanais ancien qui signifie « îles extérieures », généralement utilisé pour désigner l’archipel indonésien, ont été reportés au 23 septembre, jour de la clôture de cet événement.

Généralement représentée par des activités mettant en valeur l’art ancestral dont les miniatures, tableaux de peinture, sculptures sur bois, masques, textiles, vannerie, perles, marionnettes, dinanderie et bijoux, l’Indonésie est également symbolisé par le théâtre « wagang kulit » d’ombres et de marionnettes qui remonte aux épopées hindoues répercutées par le ballet de « Ramayana » ou les danses balinaises exécutées au son lancinant des gongs et tambours de l’orchestre de Gamelan composé le plus souvent d’instruments à percussion, de flûtes et de xylophones ».