IDIR, la légende de la chanson algérienne, s’en va

Idir, l’icône de la chanson algérienne moderne, est décédé ce samedi 2 mai dans un hôpital parisien des suites d’une longue maladie. Idir avait 71 ans.

Né en 1949 à Tizi-Ouzou, Idir, de son vrai nom Hamid Cheriet, s’est produit sur de nombreuses scènes internationales où il se faisait ambassadeur de la culture berbère.

L’interprète de l’éternelle « Avava inouva », tube planétaire interprété en 20 langues étrangères, a renoué avec son public algérien, en 2018, avec deux magnifiques concerts donnés à Alger après une longue absence de près de 40 ans.

Dans son dernier album « Ici et ailleurs », sorti en 2017, il a chantè en duo avec plusieurs chanteurs français de renom tels-que Charles Aznavour, Francis Cabrel Maxime Le Forestier ou encore Henri Salvador.

Idir s’en est allé rejoindre l’autre icône de la musique algérienne, son ami de toujours, Djamel Allam disparu il y a moins de deux ans.