Octroi de visas et vols charters pour la relance de la « Destination Algérie »

Octroi de visas pour les touristes étrangers, établissement de vols charters et soutien aux agences de voyage et à l’investissement pour la relance de la « Destination Algérie ». Telles sont les ambitions du gouvernement algérien dans son nouveau plan d’action devant être soumis prochainement au Parlement.

Ayant constaté que le secteur du tourisme est un « secteur économique qui ne cesse d’évoluer et de se parfaire en fonction des exigences des touristes, des nouvelles données économiques et des avancées technologiques », le gouvernement propose de  mettre en œuvre un plan pour la relance de la « Destination Algérie » via une série de mesures.

Relancer la « Destination Algérie » pour les touristes étrangers

A ce titre, le gouvernement envisage de soutenir l’action des agences de voyage et la facilitation des procédures de visas au profit des touristes étrangers, d’encourager le recours aux formules incitatives de voyage par le biais des vols charters afin de renforcer l’attractivité de la destination touristique Algérie tout en s’appuyant sur l’apport des représentations diplomatiques et consulaires à l’étranger.

Il compte aussi favoriser l’émergence de pôles touristiques d’excellence, répondant aux standards internationaux, notamment de nature culturelle, cultuelle et au niveau des régions du Sud, ainsi que développer le tourisme domestique par l’achèvement du programme de modernisation et de réhabilitation du parc hôtelier public.

Les actions envisagées englobent également l’orientation des investissements touristiques et leur adaptation en fonction des besoins de la demande touristique interne et de la spécificité de chaque région, ainsi que la mise en place de circuits touristiques thématiques.

Pour les investisseurs, il sera question de mettre à leur disposition des assiettes foncières pour la réalisation de structures légères et modulables, au titre du développement durable et dans le cadre du développement du tourisme interne, avec ses différentes filières et particulièrement le thermalisme.

Le gouvernement œuvrera à la relance du plan qualité tourisme Algérie (PQTA) et l’amélioration de la performance de l’appareil de formation.

La disposition du foncier touristique au profit des investisseurs et des promoteurs qui se chargeront de la prise en charge de l’aménagement et la viabilisation d’une ou plusieurs zones d’expansion touristique, en contrepartie de la réduction de la redevance locative de la concession, ainsi que l’encouragement des différentes formules de partenariat public-privé est également prévu dans ce nouveau plan d’action.

Enfin, il est question, également, de la réactivation du Conseil national du tourisme (CNT) et l’élaboration d’un projet de loi d’orientation sur le tourisme.

Il faudrait noter, cependant, que depuis plusieurs années on parle de ce genre de plan d’action concernant le secteur touristique, mais qu’aucun des précédents gouvernements et ministres du Tourisme, n’est allé au bout de l’action. Ça n’est resté, malheureusement, qu’à l’état de vœux pieux et de fausses promesses. Espérons et gageons, que cette fois-ci, ça sera la bonne, et ce, pour le bien de tous! Wait and see…